Le marais audomarois

Il y a plusieurs siècles, la mer venait jusqu’ici. Le travail des hommes leur a fait gagner des hectares de terres qu’ils ont cultivés, et aménagés.

marais_7994

marais

Le 28 mai 2013, l’Unesco a reconnu le marais du pays de Saint-Omer comme la douzième « réserve de biosphère »  de France. Entre culture, réserve naturelle, et urbanisation, cette intégration exemplaire de l’homme à la nature est récompensée, et met en avant une région riche.

Riche en histoire, car cette frontière humide a vu transiter différents peuples, au gré des époques.

Riche en culture (au sens propre), le seul marais cultivé de France produit 50 variétés locales, et il est, avec ses 5 millions de têtes de choux-fleur par an, et l’endive « Perle du Nord », un berceau de la culture maraichère.

Riche en paysages, entre les monts de Flandre et les plages de la mer du Nord, on trouve dans le marais et ses 160 km de « watergangs » (petits canaux de drainage),  une faune et une flore unique qui doit être préservée (1 700 espèces de fleurs, d’oiseaux et de champignons et plus d’un tiers des espèces aquatiques présentes en France).

Et riche en ballades, car ce lieu protégé, n’est pourtant pas fermé. Vous pourrez, comme 200 000 visiteurs par an, le parcourir à pied, à vélo, à cheval ou en bacôve (la barque à fond plat locale).

 

intégration de l'habitat

intégration de l’habitat

« Le (Nord) Pas-de-Calais est un territoire d’une très grande richesse. Après l’installation du Louvre à Lens, le classement des beffrois, des citadelles Vauban, puis de l’ex bassin-minier au patrimoine mondial du l’UNESCO, c’est à présent le tour du Marais audomarois. Sans oublier la labellisation Grand Site de France pour les Deux-Caps. Notre département est en passe de devenir l’un des plus distingués de France au titre de son patrimoine humain ou naturel. Quelle magnifique récompense pour les artisans de ces labellisations ! Quelle fierté pour les habitants de notre beau département ! »

Dominique Dupilet, président du Département du Pas-de-Calais

Laisser un commentaire